2004 Bibliothèque universitaire

Le circuit ‘Vigneron’ du guide du patrimoine laisse rêveur les architectes avec ses pas moins de trente œuvres répertoriées aux alentours de la gare routière de Clermont-Ferrand, dont les deux bâtiments objets de la consultation. La gare routière est accolée au palais des congrès. Etrangement, au souci évident de composition qui se manifeste au sein de chaque entité ne répond aucune volonté de synthèse pour ce qui concerne leur assemblage, les bâtiments étant simplement juxtaposés, la répétitivité de la trame constructive assurant en façade un relais suffisant. L’intégration d’un corps nouveau dans ce contexte passe alors, logiquement, par l’exploitation de la matrice que constitue cette trame. L’extension prolonge ainsi la géométrie de la gare désaffectée. La composition tripartite d’origine est respectée : l’entrée, sur le boulevard, par la gare, l’accueil, sous la coupole et le corps de la bibliothèque dans le prolongement, à l’emplacement des anciens quais d’embarquement. La marche en avant dans la profondeur de l’îlot, héritée de l’usage initial des lieux, est ici relayée par le mouvement des escalators. Dans la compacité des plateaux qui accueillent les salles de consultation, des vides sont ménagées sur toute la hauteur du bâtiment. Des miroirs y renvoient la lumière zénithale vers les étages inférieurs créant par ricochets des relations visuelles d’un plateau à l’autre.

Read more