2010-2011 Cité municipale

En frange du quartier de Mériadeck,  à l’aboutissement de la perspective diagonale depuis la place Gambetta et dans le prolongement de l’Hôtel de ville, sis dans le Palais Rohan, de l’autre côté du Cours d’Albret, en limite de la ville dite historique, le lieu de l’étude se situe à la croisée de logiques urbaines contrastées. L’ambition première est de réaliser sur ce site charnière les conditions de continuité et de fluidité nécessaires à l’intégration du bâtiment dans son environnement  et permettre, en retour, le raccordement, au droit du projet,  des différentes  pièces urbaines en présence. L’intention consiste également à jouer de la proximité physique entre le Palais Rohan et le nouvel équipement municipal pour établir, entre eux, les liens nécessaires à l’expression de leur complémentarité. Un socle prolonge, sur le cours d’Albret, l’alignement et l’altimétrie des enceintes des hôtels particuliers contigus. En prise directe avec la chaussée, il accueille l’ensemble des fonctions publiques. Deux corps de bâtiment le surmontent, reliés  par le volume du hall  qui cadre la perspective diagonale. En couronnement, à l’aplomb du vide, le café de la Mairie. L’ensemble est parfaitement contenu latéralement dans un strict alignement au Palais Rohan, pour renforcer la lisibilité de la composition urbaine qui relie, ici, comme une agrafe, la ville historique aux constructions nouvelles sur Meriadeck. Une fois établies les règles de son inscription dans l’existant, le bâtiment prend son autonomie. Mettant à profit le panorama qui s’offre à lui, il s’inscrit dans la perspective du Palais Rohan où il affirme sa présence en dérogeant, par-dessus les toits, à l’alignement des façades.

Read more