2002 Pôle Universitaire

Ici la ville est autre, toute en étirements ; le parcellaire d’un seul mouvement orienté vers le fleuve. Le parc botanique ouvre en éventail la Bastide sur la Garonne. A l’articulation du système se situe l’Université ; bâtiment dense et unitaire pensé comme une rotule à l’échelle du paysage. La parcelle dévolue au projet est exploitée en totalité; l’îlot occupé d’angle à angle, le bâtiment lui-même délimitant le site, bastide dans la Bastide. On entre face au parc, de plain-pied. Le lieu s’organise en vastes plateaux superposés, traversés par des patios circulaires. La périphérie accueille les fonctions ; au centre, l’espace libre est mis commun. L’intérêt de la proposition, au-delà de sa simplicité tient en sa cohérence. L’unicité du lieu affichée depuis l’extérieur trouve son prolongement dans l’organisation interne. L’université, pole fédérateur dans la ville, est elle-même organisée autour d’un foyer qui met l’espace public au centre du dispositif. Le traditionnel couloir fait ici  place à une continuité d’espaces fluides où la lumière naturelle souligne le contour des cylindres qui délimitent l’emprise des patios et structurent le vide. Chaque entité programmatique s’organise de manière autonome, verticalement, autour de l’espace commun.

Read more