2009 Musée Dobrée

L’interaction entre le territoire et l’histoire des hommes est le socle sur lequel se construit le parcours des collections de la Société Archéologique et Historique de Nantes. Pour signifier l’identité du lieu, le site du musée Dobrée est alors pensé en termes de  territoire. Si, par définition, le territoire est l’étendue de pays qui jouit d’une personnalité propre, il nous faut définir la marque qui dans le paysage urbain permettra la reconnaissance du lieu comme entité territoriale. Le projet rétablit le centre de gravité du musée au centre géographique de la parcelle. Ce centre est un vide qui met chaque entité en relation les unes avec les autres; vide attractif, nécessaire, que le projet tend à rendre suffisant. Dans la continuité de la rue Voltaire, en partie basse du site, le terrain est rétabli à l’horizontale jusqu’à l’aplomb des bâtiments existants, dégageant l’espace d’un parvis autour duquel, du fait de la déclivité naturelle du sol, s’organise un niveau en tour de cour qui lie  entre elles les parties  du musée jusque-là dissociées. Le parvis constitue dès lors le lieu de référence du musée ; lieu autour duquel s’organisent les accueils du public; où l’on se retrouve et d’où l’on rejoint la terrasse ombragée du café, en surplomb, les expositions temporaires en vis-à-vis. Espace en creux d’où émerge le relief des anciens manoirs et châteaux, à l’aplomb de parois en méandres, avec des arbres perchés sur des pitons, témoins de la transformation du paysage dans le temps.

Read more