1997 Ecole d’architecture

Immanquablement, dans le contexte d’une école d’architecture, chaque option architecturale prend valeur de démonstration. Pour désamorcer le processus, toute expressivité est rejetée; le signe neutralisé. Le lieu est donné à lire en tant que simple support de l’action. C’est l’usage qui est utilisé comme générateur de sens ;  la géométrie n’est que simple résultante. Le centre de gravité de l’école, le hall, est marqué par le double volume qui lui est affecté. Pour le reste, peu de différentiations. La répétitivité des plateaux et la neutralité des interventions sont gages de la permissivité des installations, toute évolution étant théoriquement compatible avec une esthétique qui ne joue ni sur une composition réglée ni sur un état définitif des lieux.

Read more