2013-2016 Ilot Fourrière

Là où l’écluse resserre l’étendue des bassins à flots pour en permettre l’accessibilité, le quai se dilate en une large plateforme. A la croisée des flux, le lieu est un carrefour. Une plaque tournante dont le rôle est d’assurer les transmissions et favoriser les fluidités urbaines. Le projet place la halle commerciale au centre du dispositif, selon une logique ancestrale et qui a fait ses preuves ; long parallélépipède associé à l’écluse, dont l’horizontalité signifie l’appartenance aux quais. Le parking est ramassé en un silo. Les bureaux organisés en terrasses successives, s’y adossent. L’espace libéré en rez-de-chaussée est  investi par les activités. Il revient à l’hôtel de faire allégeance au cours d’eau. Il le fait à l’horizontale, en larges mouvements. Du lieu, il cherche à saisir l’échelle.   En  vis-à-vis de la Cité du Vin, il embrasse le fleuve et, au-delà du pont qui maintenant l’enjambe, les contours de la ville à la façade de pierre. Tel un leitmotiv l’eau se décline dans les éléments structurants du projet : la piscine en proue sur les bassins à flot ; les cuves du Spa enfouies dans la profondeur abyssale des silos à grains que la lumière zénithale dédouble par le reflet des parois dans l’eau noire.

Read more