1993 Musée Guimet

Les transformations du Musée Guimet dans le temps ont généré une forte dépréciation des lieux. La logique de fonctionnement du bâtiment d’origine, en tour de cour, a été systématiquement contrariée et l’aménagement intérieur a fini de créer la confusion en gommant tout repère : la référence à l’extérieur, la linéarité naturelle du parcours, le contrepoint de la rotonde, le caractère néoclassique de l’architecture. Le projet de restructuration du Musée Guimet est alors l’occasion de restaurer le lieu dans sa dignité. Et c’est la recherche d’une connivence entre le lieu et les collections qui justifie notre proposition muséographique. Le  grand hall Khmer est rehaussé. C’est autour de ce nouveau centre que s’organisent désormais les collections et que s’établissent des correspondances visuelles. Sur l’extérieur, les baies sont rouvertes ; les vues rétablies. La lumière naturelle donne vie aux galeries dont la linéarité est restaurée.  La structuration du musée en couronnes successives est explicitée. La profondeur du bâtiment se lit au travers de cette succession de parcours, comme autant de temps différents : l’extérieur, les galeries périphériques (lumière naturelle latérale), la couronne intérieure (lumière latérale coté grand hall),  le grand hall (lumière naturelle zénithale). Dans la logique du lieu et en harmonie avec  le fonds, le parcours chronologique est linéaire, organisé en cycles successifs

Read more