2016-2024 Quai d’Orsay

L’opération, située dans le périmètre du PSMV (périmètre de secteur sauvegardé de mise en valeur) du 7ème arrondissement,  se rattache à l’exceptionnel ensemble patrimonial des palais de de la République qui caractérise fortement le secteur. Elle vise à regrouper l’administration du Ministère dans des espaces adaptés aux nouveaux modes de travail et de sociabilité et à offrir les services communs afférents (cafeteria, restaurant, bibliothèque, réunions). ). Les 600 postes de travail créés portent la capacité du site à 1300 postes. La valeur patrimoniale des bâtiments n’est pas tant, ici, l’enjeu que la préservation d’un dispositif architectural si caractéristique d’une époque qui, dans une hiérarchie maitrisée, associe au majeur le mineur, au plein le vide, à la verticale l’horizontale, au minéral le végétal. C’est en termes de correspondances qu’il nous faut alors raisonner pour imaginer l’extension contemporaine du système. Le projet conserve au jardin son emprise d’origine et ménage la lecture de la profondeur du site. L’extension se réalise au droit de la cour, en un seul volume encadré par les ailes allongées et rehaussées des existants et associé au jardin dans la perspective depuis l’hôtel du Ministre. Le projet s’inscrit ainsi, en la renforçant, dans la dynamique longitudinale des lieux. Les relations entre bâtiments historiques sont préservées. Le sol du bâti est rétabli sur un niveau constant, en contrebas du jardin. Deux plans de référence différencient, alors, clairement, les espaces de représentation de l’Hôtel du Ministre, attachés au jardin, et les espaces dévolus à l’administration en prise avec la chaussée. Deux mondes qui évoluent en parallèle, auxquels le dénivelé confère l’autonomie nécessaire.

Read more